DERACOUP: PETIT EN TAILLE, GRAND EN RÉSULTATS

Cela allait être la première participation de l’équipe Illex Daniel Roßger et André Naumann a un Championnat du Monde de pêche aux leurres. Lors de leurs recherches, ils ont découvert que l’espèce la plus compliquée à attraper dans les eaux anglaises de Rutland Waters serait la perche. L'équipe a donc décidé de s'entrainer spécifiquement sur cette espèce en Hollande. Après deux jours sur l'eau, leur entraînement était bien engagé avec plusieurs poissons allant jusqu'à la barre mythique des 50cm, pris sur le NITRO SHAD 90 et le DERACOUP.

 "Certaines fois c'est vraiment étrange. Je ne sais toujours pas pourquoi j'ai changé de canne, mais j'avais un pressentiment" expliqua Daniel lors de l'interview sur sa troisième journée de préparation. C'est pour cette raison qu'il passa de sa canne UL montée en fluoro 30°° avec un bas de ligne en titane de 6.7kg à une THE ARTIST S 2402 MH DARK ELF, équipée de fluoro en 45°° et un bas de ligne titane de 15.3kg. À 9h00, leur bateau sur l'eau, les amis ont navigué directement vers le spot le plus productif des jours précédents. Dès leur arrivée sur zone, l'écran du sondeur révélait de nombreux "arcs" et une franche activité. Mais rien, même pas une touche! Ils décidèrent alors d'aller vérifier d'autres spots productifs disséminés un peu partout sur l'immense étendue d'eau.

Les heures passèrent et seulement quelques perches furent piquées. En permanence, ce qu'ils avaient vu ce matin-là sur l'écran du sondeur revenait dans la conversation. Pourquoi n'avaient-ils pas réussi à déclencher la moindre touche? Ils prirent la décision de retourner sur zone et de retenter leur chance. Le spot se trouvait à environ 50 mètres du bord et était traversé par un tombant impressionnant, passant de trois à six mètres de fond de manière très abrupte. Dès que le bateau fut immobilisé, le sondeur montra exactement la même chose que le matin: du poisson et du gros! Partant du principe qu'ils n'avaient pas touché une seule perche ici, le choix fut pris de passer sur des leurres plus conséquents pour tenter de toucher un sandre ou un brochet. D'après le sondeur, c'était certain, il y avait matière à faire plier du carbone! Ils essayèrent en vain, lancer après lancer, leurre après leurre, au souple ou au dur, rien, le vide intersidéral, même pas la moindre petite tape.

Aux grands maux les grands moyens, avec un grand sourire et une tonne de confiance, Daniel annonça à André "Je vais monter un Deracoup, et là je te prouverai qu'il y a bien du poisson ici". Et croyez-le ou pas, au premier lancer un poisson se saisit du leurre! Daniel eut l'impression qu'il s'agissait d'une perche de taille moyenne, cette dernière nageant directement vers le bateau. Puis soudain le poisson plongea "Impossible que ce soit une perche" cria Daniel tandis que son frein chantait "c'est certain, c'est un gros sandre". À l'instant même où il parvient enfin à contrer le poisson, ce dernier se retourna de nouveau et fila vers le fond en faisant hurler le frein et en pliant littéralement le blank de la canne en deux. Tandis qu'il essaya de contrer son adversaire, Daniel hurla "l'épuisette, PRÉPARE CETTE ÉPUISETTE!".

Après quelques minutes d'un combat épique, le poisson qui creva la surface de l'eau n'avait rien d'une "perche de taille moyenne" ou d'un "gros sandre", c'était un brochet monstrueux de 128 cm et 18.15kg, un nouveau RECORD PERSONNEL!

L'instant où il glissa dans l'épuisette, les deux amis lâchèrent un cri de joie qui, sans aucun doute, fut entendu par leurs amis et familles en Allemagne! Piqué juste à gauche de la mâchoire supérieure, le héro du jour, le Deracoup 3/8 Oz. coloris AOTORA avait l'air minuscule. Après quelques photos rapides, Daniel relâcha son record tandis qu'André alluma le cigare de la victoire!

Quel coup de ligne les gars, félicitations!